Ce qu'il faut planter maintenant pour avoir des récoltes jusqu'à l'automne !

Portrait Philippine Playlikeagirl
Modifié le 
9 juillet 2024
Par
philippine
Recoltes automnales

Pensez-vous qu'il soit trop tard pour ajouter de nouvelles cultures à votre jardin en juillet ?

Détrompez-vous.

Même avec des matinées encore un peu fraîches, comme celles de 14,8°C enregistrées à 7h30 le 5 juillet, le jardinage reste une option pleine de promesses.

Courgettes, haricots, salades, persil, chicorées...

Voici une liste des essentiels à semer et à planter en ce mois de juillet, accompagnée de conseils pratiques pour les faire prospérer.

Cultivez des tomates tardives pour une récolte automnale

Il n'est pas trop tard pour envisager de prolonger la saison de vos tomates.

En prenant action dès maintenant, la promesse d'une récolte abondante jusqu'en septembre, voire octobre si la clémence de l'automne le permet, est à votre portée.

La méthode est assez directe : il suffit de récupérer des tiges secondaires, communément appelées gourmands, qui poussent à l'endroit où la feuille rencontre la tige principale.

Ces dernières, une fois plantées dans une combinaison de terre et de compost et arrosées avec soin, commenceront à développer de nouvelles racines en seulement deux semaines.

Cette approche vous permet de savourer le goût frais et aromatique des tomates bien au-delà de la période estivale habituelle.

Accélérez la croissance de vos tomates

Optimisez la maturation avec une taille adéquate

Pour favoriser une maturation rapide de vos tomates issues de boutures, une technique s'avère efficace : la taille sélective.

Conservez uniquement la tige principale et, au plus, deux groupes de fleurs.

Supprimez systématiquement les pousses latérales, communément nommées gourmands.

Cette action dirige toute l'énergie de la plante vers le développement et la maturité des fruits.

Boostez la croissance de vos boutures avec des astuces naturelles

Donnez un coup de pouce nutritif avec du compost

Lors de la mise en terre, n'hésitez pas à enrichir le sol avec une quantité généreuse de fumier bien vieilli.

Que ce soit du fumier de cheval ou de poule, cet apport organique est un véritable accélérateur de croissance pour vos plants de tomates.

Pour compléter, l'utilisation d'une solution aqueuse de purin de bouse de vache, légère et naturelle, favorisera une fructification abondante.

Ce geste simple assure à vos boutures tous les nutriments nécessaires pour un développement optimal.

A lire aussi :  Comment enlever facilement la graisse des meubles de cuisine ?

Cultiver des salades et des chicorées pour un jardin productif jusqu'aux premières gelées

L'été, loin de marquer une pause dans les semis, offre l'opportunité de préparer des récoltes automnales et hivernales.

La laitue et la chicorée, grâce à leur cycle de croissance rapide et leur résilience, se prêtent parfaitement à des semis estivaux pour une abondance de verdure fraîche jusqu'aux premiers frimas.

Semer régulièrement des variétés de laitue à couper, telles que la Gotte de Loos, ou des laitues batavia comme la Grenobloise, assure une production continue.

Un semis effectué tous les quinze jours est la clé pour maintenir votre jardin garni de salades croquantes.

Les chicorées, avec leurs variétés diverses telles que les scaroles, les frisées et les pains de sucre, s'adaptent bien à une culture tardive.

Leur semis, idéalement entre mi-juillet et début août, garantit des récoltes généreuses en automne et même en hiver, sous abri.

Ces légumes-feuilles, résistants au froid, sont des incontournables pour étendre la saison des récoltes bien après la fin de l'été.

Incorporer ces cultures dans votre planification de jardinage estival enrichit non seulement votre table mais prolonge également le plaisir du jardinage au-delà des attentes habituelles.

Des herbes fraîches en hiver, un jeu d'enfant avec les semis de juillet

Le mois de juillet n'est pas seulement propice aux légumes mais aussi aux herbes aromatiques, essentielles pour relever vos plats.

Le persil, par exemple, se sème aisément en cette période.

Il suffit de garder le sol bien humide pour assurer une germination réussie.

Que ce soit en pleine terre, en dispersion ou en rangs, attendez-vous à voir les premières pousses en trois semaines.

Ce geste simple vous promet une réserve de verdure aromatique tout au long de l'hiver.

Quant à la ciboulette et au cerfeuil, juillet est également le moment idéal pour les semer.

Ces herbes, une fois établies, agrémenteront vos cuisines avec leur saveur unique pendant les mois froids.

Des navets prêts pour l'automne

Au début du mois d'août, il est temps de penser à semer des navets directement en pleine terre.

A lire aussi :  Ces 20 astuces de grands-mères méconnues pour faire fuir définitivement les moustiques cet été !

Optez pour des lignes espacées de 20 à 25 cm pour offrir à chaque plant l'espace nécessaire à son développement.

La variété 'Petrowski' se distingue comme un choix idéal pour un semis estival, promettant une récolte généreuse deux mois plus tard.

Après la levée, un éclaircissage est nécessaire : laissez un intervalle de 5 à 8 cm entre chaque plant pour leur permettre de croître sans entrave.

Pour assurer une croissance saine et protégée, couvrez vos semis avec un voile anti-insectes, une barrière efficace contre les altises.

Ces petits gestes préparatoires vous mèneront vers une récolte abondante en septembre, enrichissant ainsi votre potager automnal.

Préparation des échalotes pour l'hiver

Vers la fin du mois de juillet, le moment est idéal pour récolter les échalotes.

Après leur récolte, il est essentiel de les laisser sécher pendant trois à quatre semaines.

Choisissez un lieu protégé des intempéries, qui soit sec, bien ventilé et à l'abri de la lumière directe du soleil.

Une fois ce processus de séchage terminé, vous pourrez alors procéder à la coupe des tiges et des racines.

Stockez-les dans un endroit frais mais hors gel pour garantir leur conservation jusqu'au printemps suivant.

Conseils pour les semis tardifs : courgettes, haricots et betteraves

Il est encore temps d'ajouter des courgettes à votre jardin pour prolonger les plaisirs de la récolte jusqu'à l'automne.

Assurez-vous de les arroser généreusement une à deux fois par semaine, en privilégiant des solutions nutritives naturelles telles que le purin d'ortie ou de consoude.

Les haricots offrent également une belle opportunité de semis en continu jusqu'au début d'août.

Pour une récolte échelonnée, semez-en une poignée toutes les deux semaines.

Quant aux betteraves, leur éclaircissage est indispensable pour un développement optimal.

Laissez un espace de 8 à 10 cm entre chaque plant.

Les jeunes pousses retirées ne sont pas à jeter ; elles trouveront leur place dans une salade fraîche et croquante.

Calendrier des derniers semis de haricots

Pour ceux qui se demandent jusqu'à quand ils peuvent enrichir leur jardin de nouveaux haricots, voici quelques lignes directrices.

Dans les régions septentrionales de la France, le moment idéal pour effectuer vos derniers semis de haricots se situe avant le 15 août.

A lire aussi :  Ces 8 astuces de grand mère pour récupérer les joints de carrelage et redonner brillance à votre salle de bain !

Au-delà de cette date, le temps pourrait ne pas suffire à leur croissance complète avant que les températures ne commencent à baisser.

Si vous habitez plus au sud, la fenêtre de semis s'étend un peu plus.

Vous avez la possibilité de semer jusqu'à la fin du mois d'août.

C'est une chance supplémentaire pour ceux qui aimeraient profiter d'une récolte un peu plus tardive.

Lorsque vous choisissez vos semences, privilégiez des variétés à cycle court.

Ces variétés ont l'avantage de mûrir rapidement, vous assurant ainsi une récolte avant que le froid ne s'installe.

Cette stratégie permet d'optimiser vos chances de bénéficier de haricots frais juste avant l'arrivée de l'automne.

Est-il possible de semer des carottes en juillet ?

Il est effectivement réalisable de semer des carottes en juillet.

Pour un succès garanti, privilégiez des variétés conçues pour la conservation telles que 'Nantaise améliorée' ou 'De Colmar à cœur rouge'.

L'hydratation du sol est un point à ne pas négliger : il doit rester constamment humide jusqu'à ce que les graines germent, ce qui peut prendre jusqu'à trois semaines pendant la période estivale.

Astuces pour un semis de persil réussi malgré la chaleur

Le persil, avec ses délicates exigences, préfère les climats plus frais pour entamer sa germination.

Pour contourner les défis que pose la chaleur estivale, une astuce simple mais efficace existe.

Recouvrez le semis d'une toile de jute, veillant à la maintenir constamment humide.

Si votre jardin bénéficie d'une exposition directe au soleil, pensez à créer de l'ombre pour vos jeunes pousses.

Une fois que le persil a percé le sol, il devient plus résilient et peut mieux tolérer les températures élevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram