L’épilation laser : comment ça marche et quelles sont les contre-indications ?

Portrait Philippine Playlikeagirl
Modifié le 
25 juin 2024
Par
philippine
Les trucs a savoir sur l'epilation laser

L’épilation laser est une méthode de plus en plus populaire pour se débarrasser des poils indésirables de manière durable. Une première consultation est nécessaire pour évaluer la peau et les poils du patient, ainsi que pour discuter des attentes et des antécédents médicaux. Mais, comment ça marche vraiment ? Quelle est la technologie utilisée ? Quels sont les résultats éventuels obtenus et quels sont éventuellement les risques liés à une telle méthode de traitement ? Voici l’essentiel à savoir avant de vous lancer dans cette aventure !

La technologie de l’épilation laser

L’épilation laser repose sur l’utilisation de faisceaux lumineux concentrés pour éliminer les poils indésirables de manière permanente. Cette technique exploite un principe appelé « photothermolyse sélective ». L’énergie du laser cible la mélanine en chauffant le follicule pileux jusqu’à ce qu’il soit détruit sans endommager les tissus environnants.

En effet, différents types de laser sont utilisés. Parmi les plus courants, il y a :

  • Le laser alexandrite : idéal pour les peaux claires et les poils foncés ;
  • Le laser ND:YAG : adapté aux peaux plus foncées ;
  • Le laser diode : polyvalent et efficace sur une large gamme de types de peau.

Grâce à ses différents types de lasers et à son approche personnalisée, le centremedicalcroixrousse.fr vous offre une expérience de qualité et des résultats satisfaisants.

Les résultats obtenus

Les résultats de l’épilation laser varient en fonction de plusieurs facteurs. Mais de manière objective, cette méthode d’épilation avancée offre des avantages considérables par rapport à celles traditionnelles.

Réduction significative des poils

Le principal avantage de l’épilation laser est sa capacité à réduire considérablement la pilosité sur les zones traitées. Le laser cible la mélanine, le pigment qui donne sa couleur aux poils, et la détruit par chauffage. En ciblant les follicules pileux en phase anagène, la phase de croissance active, il s’attaque aux poils lorsqu’ils sont le plus vulnérables.

A lire aussi :  Astuce Beauté : Quelques secondes pour une peau parfaite sans imperfections avec ces astuces !

Le nombre de séances nécessaires pour obtenir des résultats optimaux varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que :

  • Le type de peau ;
  • La couleur et l’épaisseur des poils ;
  • La zone à traiter.

Comme tous les poils ne sont pas en phase anagène simultanément, plusieurs séances sont nécessaires pour traiter efficacement l’ensemble de la zone concernée. Mais en général, 6 à 10 séances sont suffisantes pour éliminer 80 à 90 % des poils sur la plupart des zones du corps.

Peau plus douce et plus lisse

En réduisant les poils incarnés et les irritations liées au rasage ou à l’épilation traditionnelle, la peau devient plus lisse et uniforme. Les poils incarnés surviennent lorsque les poils, après avoir été coupés ou arrachés, repoussent sous la peau, provoquant des inflammations et des infections. En éliminant la source même du problème, l’épilation laser permet d’éviter ces désagréments, offrant ainsi une peau plus douce et homogène.

De plus, le fait que le laser cible uniquement les poils sans endommager la peau environnante signifie qu’il y a moins de risques d’irritations cutanées. Les dispositifs de refroidissement intégrés et les techniques de balayage dynamique contribuent également à minimiser les sensations de chaleur ou de picotement.

Durabilité des résultats

Bien que l’épilation laser ne garantisse pas une élimination définitive des poils, les résultats sont durables. Contrairement aux méthodes temporaires comme le rasage, la crème dépilatoire ou l’épilation à la cire, celle-ci offre une solution à long terme.

Les follicules endommagés ne produisent plus de poils ou en produisent moins, beaucoup plus fins et clairsemés. Cela permet de bénéficier d’une peau lisse pendant de longues périodes sans avoir besoin de traitements réguliers. Même si des séances d’entretien peuvent être nécessaires à l’occasion, elles sont généralement espacées de plusieurs mois, voire années. Mais n’y a-t-il pas une part de risque ?

A lire aussi :  Beauté Anti-âge : Ces 3 crèmes anti rides pour vous rajeunir en un clin d'oeil !

Les contre-indications

L’épilation laser est largement sûre et efficace. Mais certaines conditions médicales, des états de peau spécifiques et même des comportements particuliers peuvent rendre le traitement inadéquat ou risqué.

Peaux bronzées ou récemment exposées au soleil

Lorsque la peau est bronzée, qu’elle résulte d’une exposition prolongée au soleil ou d’une séance de bronzage artificiel, elle contient une plus grande quantité de mélanine. Or, le principe de l’épilation laser repose sur l’absorption de la lumière par la mélanine présente dans les poils. Une peau bronzée, riche en mélanine, peut donc également absorber cette lumière, entraînant des risques de brûlures, d’hyperpigmentation ou d’hypopigmentation.

De ce fait, il est recommandé d’éviter l’exposition au soleil pendant au moins six semaines avant la séance de laser. Si vous revenez de vacances ou si vous avez récemment bronzé, il serait prudent de repousser votre traitement.

Présence de tatouages sur la zone à traiter

La technologie du laser cible la mélanine dans les poils pour les détruire. Or, l’encre de tatouage contient également des pigments qui peuvent absorber la lumière du laser, ce qui peut entraîner des dommages significatifs à la peau tatouée.

Les risques incluent des brûlures, des cloques, des cicatrices et même la décoloration ou la destruction partielle du tatouage. Ces complications peuvent être non seulement douloureuses, mais aussi esthétiquement dommageables. Et il en est de même pour les peaux sujettes à la dépigmentation ou aux infections cutanées.

Infections cutanées actives

L’épilation laser ne doit jamais être effectuée sur une peau présentant des infections cutanées actives. Car le laser peut provoquer une inflammation supplémentaire, propageant ainsi l’infection et retardant le processus de guérison. En outre, le traitement peut être douloureux et conduire à des cicatrices ou à des complications plus graves.

A lire aussi :  À la recherche du nouveau Chanel N° 5 ? Découvrez ces parfums similaires et envoûtants !

Dans tous les cas, consultez un dermatologue pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié. Une fois l’infection résorbée, une période d’attente peut être nécessaire avant de pouvoir procéder en toute sécurité à votre traitement au laser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram