Les merveilles des patates douces pour lutter contre les bouffées de chaleur et la mauvaise humeur ménopausique

Portrait Philippine Playlikeagirl
Modifié le 
29 mars 2024
Par
philippine
Patate douce pour secheresse vaginale et menopause

Imaginez un ajustement alimentaire simple et savoureux capable de diminuer significativement les symptômes désagréables de la ménopause. La patate douce, souvent sous-estimée, pourrait être la solution. Ces tubercules, riches en couleurs, regorgent de composés bénéfiques qui ont démontré leur efficacité contre une variété de symptômes, allant de la sécheresse vaginale aux bouffées de chaleur, en passant par l'incontinence.

Ils pourraient même contribuer à prévenir l'augmentation de poids autour de la taille, fréquemment associée à la ménopause. Des médecins et une nutritionniste de premier plan partagent ici les raisons pour lesquelles la patate douce est considérée comme l'un des meilleurs remèdes naturels contre les symptômes ménopausiques et proposent des conseils pour profiter pleinement de ses avantages.

Les atouts distinctifs de la patate douce

Contrairement aux pommes de terre classiques, la patate douce est reconnue pour sa saveur légèrement sucrée et sa couleur orange profond, bien qu'il existe aussi des variétés pourpres. Elle se démarque surtout par sa richesse en antioxydants et en nutriments.

Selon Serena Poon, nutritionniste certifiée et chef cuisinier, c'est la teneur en antioxydants de la patate douce qui la rend exceptionnelle.

Elle contient notamment du bêta-carotène, un caroténoïde transformé en vitamine A par l'organisme.

Shilpa P. Saxena, docteure en médecine et directrice médicale chez Forum Health, souligne qu'une seule patate douce couvre 102% des besoins quotidiens en vitamine A.

Elle ajoute que cet aliment est également riche en fibres solubles et insolubles, bénéfiques pour la santé intestinale, en particulier lorsque sa peau est consommée.

Steven Gundry, docteur en médecine, fondateur de Gundry MD et auteur, met en lumière un autre avantage de la patate douce : son indice glycémique plus bas que celui des pommes de terre blanches lorsqu'elle est bouillie ou cuite à la vapeur.

Il explique que les amidons résistants tels que ceux présents dans la patate douce ne se transforment pas aussi rapidement en glucose, ce qui évite les pics de glycémie et d'insuline.

Les bienfaits de la patate douce sur les symptômes de la ménopause

Grâce à sa richesse nutritionnelle, la patate douce se positionne comme un remède naturel de premier choix pour atténuer les désagréments liés à la ménopause. Voici comment ce tubercule aux multiples vertus peut vous aider :

La patate douce est une source exceptionnelle de nutriments qui jouent un rôle actif dans la lutte contre les symptômes de la ménopause. Ses attributs spécifiques offrent un soutien naturel à l'organisme durant cette période de changement. Ses composants agissent sur divers aspects, apportant ainsi un soulagement appréciable.

  • Régulation hormonale : Les phytoestrogènes naturels présents dans la patate douce peuvent contribuer à équilibrer les hormones, atténuant les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.
  • Santé de la peau : La vitamine A, abondante dans ce légume, favorise le maintien d'une peau saine et peut réduire les effets du vieillissement cutané accéléré souvent observé durant la ménopause.
  • Contrôle du poids : Les fibres et les amidons résistants aident à réguler l'appétit et à maintenir un poids stable, défiant ainsi la tendance à l'augmentation de poids abdominale typique de cette phase.
  • Soutien émotionnel : Les glucides complexes et les fibres de la patate douce favorisent une libération d'énergie constante, contribuant à stabiliser l'humeur et à combattre la dépression et l'anxiété.

Ces avantages, parmi tant d'autres, font de la patate douce un allié précieux pour les femmes qui traversent la ménopause. Incorporer ce superaliment dans votre alimentation peut être un moyen simple et naturel d'améliorer votre qualité de vie pendant cette transition.

L'impact de la patate douce sur la sécheresse vaginale

Des sensations de brûlure, de démangeaisons ou d'inconfort peuvent survenir avec la ménopause, dues à la sécheresse vaginale causée par la diminution des niveaux d'œstrogènes.

A lire aussi :  Ménopause : les bouffées de chaleur sont plus intenses la nuit - voici pourquoi et les solutions faciles !

Cette hormone, lorsqu'elle diminue, entraîne un amincissement et un assèchement des tissus vaginaux, les rendant plus susceptibles aux irritations. Barbara DePree, MD, spécialiste de la ménopause et fondatrice de MiddlesexMD.com, met en lumière cette problématique.

Heureusement, la patate douce s'avère être un adjuvant naturel contre ce désagrément. Riche en phytoestrogènes, des composés végétaux qui imitent l'œstrogène dans l'organisme, ce tubercule offre une alternative bienfaisante.

Serena Poon, nutritionniste certifiée, souligne que ces phytoestrogènes peuvent diminuer les symptômes tels que la sécheresse vaginale et les bouffées de chaleur. Elle propose que leur utilisation peut représenter une approche moins risquée que les traitements hormonaux substitutifs, qui sont associés à un risque accru de cancer du sein et de thrombose.

Pour celles qui cherchent des remèdes naturels à la sécheresse vaginale, l'ajout de la patate douce dans leur régime alimentaire pourrait être une solution bénéfique à envisager.

L'impact de la patate douce sur l'incontinence urinaire

L'une des répercussions de la baisse des niveaux d'œstrogène est l'augmentation des fuites urinaires, une situation souvent gênante. Heureusement, il est possible de rire ou d'éternuer sans crainte en augmentant simplement votre consommation de patates douces.

Ces dernières contiennent des phytoestrogènes qui agissent de manière similaire à l'œstrogène pour prévenir les fuites. Une synthèse d'études réalisée par l'Université de l'Arizona suggère qu'un régime alimentaire riche en phytoestrogènes peut réduire l'urgence urinaire de 25%, les réveils nocturnes pour aller aux toilettes de 69% et l'utilisation quotidienne de protège-slips par 66% en l'espace de huit semaines.

La patate douce apaise les bouffées de chaleur

Les changements hormonaux ne sont pas les seuls responsables des bouffées de chaleur ressenties pendant la ménopause; la santé intestinale peut également influencer ces épisodes de chaleur intense.

Felice Gersh, MD, directrice médicale au sein du groupe médical intégratif d'Irvine, met en avant l'importance des fibres contenues dans les patates douces pour le maintien d'un microbiome intestinal sain.

Ce microbiome est un écosystème complexe composé de billions de bactéries et de microbes qui, lorsqu'ils sont en bonne santé, préservent l'intégrité de la barrière intestinale.

Cette protection empêche les endotoxines, des toxines présentes dans les cellules bactériennes, de pénétrer dans l'organisme. Dr. Gersh explique que les endotoxines provoquent une inflammation généralisée qui peut aggraver les bouffées de chaleur.

Une patate douce de taille moyenne apporte 4 grammes de fibres qui nourrissent l'intestin et limitent l'inflammation susceptible de déclencher des bouffées de chaleur.

Une étude publiée dans la revue Nutrients révèle que les personnes ayant augmenté leur apport en fibres solubles ont renforcé la résistance de leur paroi intestinale de 90 % en l'espace de six mois. Les bactéries intestinales se nourrissent de fibres pour produire du butyrate, un acide gras qui alimente les cellules intestinales.

La patate douce contre la prise de poids abdominale

La composition corporelle des femmes évolue durant la ménopause, entraînant une réduction de la masse musculaire, qui brûle les calories, au profit d'une augmentation de la masse grasse, ralentissant le métabolisme.

Cela peut conduire à une prise de poids autour de la taille, souvent appelée "ventre de ménopause". Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'est pas nécessaire de réduire la consommation d'aliments riches en amidon pour combattre ces kilos superflus, notamment dans le cas de la patate douce.

Serena Poon, nutritionniste certifiée, précise que les glucides complexes contenus dans la patate douce diffèrent des glucides simples trouvés dans les aliments sucrés et transformés.

A lire aussi :  Ménopause : Quels sont les 9 meilleurs aliments contre les bouffées de chaleur?

Ces glucides complexes sont bénéfiques car ils libèrent du glucose de manière progressive, fournissant de l'énergie aux cellules sans provoquer de hausse importante du taux de glucose et d'insuline dans le sang.

Ils jouent également un rôle dans la régulation de l'appétit et le maintien d'un poids sain.

Une étude parue dans la revue Nutrients confirme ces observations. Les chercheurs ont découvert que les personnes remplaçant des repas moins sains par un repas à base de patate douce chaque jour perdaient 5 % de leur poids corporel (soit près de 4 kg pour une femme de 77 kg) en 8 semaines. De plus, les participants à l'étude ont constaté une réduction significative de leur tour de taille, de leur masse grasse et de leur indice de masse corporelle. "Les patates douces sont un aliment réconfortant sans culpabilité", ajoute le Dr. Saxena.

La patate douce, un soutien pour l'humeur

Les fluctuations d'humeur peuvent parfois sembler incontrôlables à mesure que l'on vieillit, notamment en raison de la baisse naturelle du taux de sérotonine dans le cerveau. La patate douce vient alors à la rescousse. Serena Poon, nutritionniste certifiée, met en avant la richesse de ce tubercule en vitamine B6, un nutriment essentiel qui stimule la production de sérotonine.

Avec environ 15 % de l'apport quotidien recommandé en vitamine B6, la patate douce contribue à ce bien-être émotionnel.

La vitamine B6 intervient également dans la création de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), un neurotransmetteur qui apaise le système nerveux et atténue anxiété, stress et inquiétude. Une étude de l'Université de Reading, publiée dans la revue Human Psychopharmacology, suggère que la supplémentation en vitamine B6 pourrait réduire l'anxiété.

Dr. Felice Gersh renchérit sur les bénéfices de la vitamine B6 pour l'énergie et l'humeur, et souligne que les polyphénols contenus dans la patate douce aident également à réguler les sautes d'humeur.

La patate douce, une alliée pour une peau éclatante

La beauté ne se manifeste pas uniquement par les soins externes ; elle est également le reflet de notre santé interne. La patate douce, avec ses composants nutritifs, s'attaque aux tracas esthétiques de la ménopause.

Serena Poon, nutritionniste certifiée, souligne que la diminution des niveaux d'œstrogène entraîne une baisse de la production de collagène, ce qui affecte l'élasticité de la peau.

La patate douce regorge de vitamine C, un catalyseur essentiel dans la synthèse du collagène qui maintient la souplesse de la peau.

Elle est également riche en bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, connu pour sa capacité à préserver la peau des dommages causés par les rayons UVA et UVB.

Ainsi, les nutriments issus de notre alimentation offrent une protection contre les signes du vieillissement induits par l'exposition solaire, tels que les taches de vieillesse et les rides.

Les recherches publiées dans la revue Behavioral Ecology indiquent même que les personnes dont le régime est riche en bêta-carotène affichent une peau qui semble plus saine et plus séduisante.

Conseil pratique :

  • Serena Poon recommande de privilégier les sources alimentaires de bêta-carotène plutôt que les suppléments de vitamine A.
  • Elle précise que les caroténoïdes, tels que le bêta-carotène, sont mieux assimilés par l'organisme lorsqu'ils sont consommés avec des matières grasses.
  • Elle apprécie particulièrement garnir les patates douces cuites au four de tahini.

Comment profiter des bienfaits de la patate douce pour la ménopause

Pour bénéficier naturellement des vertus apaisantes de la patate douce durant la ménopause, le choix du bon tubercule est primordial. Dr. Gersh conseille de sélectionner une variété à la teinte plus foncée, signe d'une teneur élevée en caroténoïdes.

A lire aussi :  Le yoga contre la ménopause réduit-il bouffées de chaleur et irritabilité?

Évitez les patates douces molles, fripées ou teintées de vert, car elles sont probablement trop mûres.

Pour optimiser leurs bienfaits, conservez vos patates douces dans un lieu frais et obscur et consommez-les dans les 10 jours, suggère Dr. Gersh, qui les préfère cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient tendres et sucrées. Laissez libre cours à votre créativité pour préparer des plats à base de patate douce.

Serena Poon, nutritionniste, aime incorporer des patates douces rôties dans ses bols et salades, surtout en automne et en hiver. « Parfois, j'ajoute aussi des patates douces à mon petit-déjeuner dans une poêlée de chou frisé, ou dans des brownies succulents pour le dessert », partage-t-elle.

Elle indique que la cuisson au four augmente légèrement l'indice glycémique des patates douces par rapport à l'ébullition, tandis que les faire bouillir ou cuire à la vapeur rend le bêta-carotène plus assimilable.

Peu importe la manière dont vous choisissez de déguster vos patates douces, il est important de les consommer avec modération. Visez environ 2 à 3 patates douces par semaine. « Comme tout aliment riche en amidon, il est possible d'en consommer trop », explique Dr. Gundry, qui se réserve ces tubercules comme un régal du week-end.

Tirer parti des bienfaits de la patate douce pour la ménopause

Pour explorer d'autres moyens d'atténuer les désagréments de la ménopause :

Il est essentiel de rappeler que les informations fournies ici ne remplacent pas les conseils médicaux professionnels ou un diagnostic. Avant d'entreprendre tout plan de traitement, il est conseillé de consulter votre médecin.

La patate douce est une mine de nutriments aux propriétés apaisantes, particulièrement pendant la transition ménopausique. Pour intégrer ce tubercule à votre alimentation, privilégiez les variétés à la chair colorée, gage de richesse en caroténoïdes.

Les patates douces devraient être fermes et exemptes de plis ou de teintes verdâtres, signes d'un produit trop mûr.

Pour conserver toute leur fraîcheur, stockez-les dans un endroit frais et sombre et essayez de les consommer sous dix jours. La méthode de cuisson influence non seulement la saveur, mais aussi les bénéfices nutritionnels.

La cuisson au four peut intensifier la douceur naturelle des patates douces, alors que la cuisson à l'eau ou à la vapeur peut améliorer l'absorption du bêta-carotène par l'organisme.

Votre créativité est la seule limite quant aux manières d'apprécier la patate douce. Serena Poon, nutritionniste, suggère de les intégrer rôties dans des bols nutritifs ou des salades, particulièrement durant les saisons froides.

Pour un petit déjeuner revigorant, elle recommande de les associer à du chou frisé poêlé, ou même de les incorporer dans des desserts gourmands tels que des brownies.

Bien que la patate douce soit bénéfique, il est judicieux de les consommer avec parcimonie, en visant deux à trois fois par semaine. Dr. Gundry rappelle qu'un excès de consommation d'aliments riches en amidon est possible, et conseille donc de les savourer avec modération, en les réservant pour des occasions spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram