Ménopause : les bouffées de chaleur sont plus intenses la nuit - voici pourquoi et les solutions faciles !

Portrait Philippine Playlikeagirl
Modifié le 
2 mai 2024
Par
philippine
bouffées de chaleur la nuit

Les bouffées de chaleur ne choisissent jamais un moment opportun pour se manifester.

Ces vagues de chaleur intense, accompagnées d'une peau rouge et de transpiration, sont désagréables à tout moment.

Pire encore lorsqu'elles surviennent en pleine nuit, vous réveillant soudainement dans un lit trempé.

Ce phénomène vous est peut-être familier : les bouffées de chaleur représentent le symptôme le plus répandu de la ménopause, touchant jusqu'à 75 % des femmes.

Alors, pourquoi ces bouffées de chaleur s'intensifient-elles la nuit ?

Comment garder son sang-froid lors de ces montées subites de température ?

Voici les informations essentielles.

Qu'est-ce que les bouffées de chaleur ?

Bouffées de chaleur et nuit blanche à la ménopause

Les bouffées de chaleur se manifestent comme une sensation de chaleur soudaine et intense qui se propage dans la partie supérieure du corps.

On les décrit comme une chaleur interne partant de l'abdomen pour monter jusqu'à la poitrine et atteindre le cou, donnant l'impression d'être en feu de l'intérieur.

Les symptômes peuvent inclure une accélération du rythme cardiaque, des sueurs et de l'anxiété.

Ces sensations sont souvent ressenties pendant la période de périménopause, qui marque la transition vers la ménopause.

Un épisode typique de bouffée de chaleur dure généralement quelques minutes.

Cependant, ces épisodes peuvent se produire quotidiennement chez certaines femmes ménopausées et peuvent continuer même après la ménopause.

Les 4 phases des bouffées de chaleur

Les recherches cliniques suggèrent qu'une bouffée de chaleur se déclenche quand les niveaux d'œstrogènes chutent.

Cela entraîne une sensibilité accrue de l'hypothalamus, le thermostat naturel du corps, aux variations de la température corporelle.

L'hypothalamus est dupé en croyant que la température du corps est plus élevée qu'elle ne l'est en réalité, déclenchant ainsi une série de mécanismes pour refroidir le corps.

Ce processus se déroule généralement en quatre étapes :

  • Phase 1 : La température centrale du corps augmente.

Les vaisseaux sanguins de la peau se dilatent, la peau se réchauffe et le rythme cardiaque s'accélère.

  • Phase 2 : La chaleur s'intensifie, entraînant une rougeur de la peau de la partie supérieure du corps.
  • Phase 3 : Le rythme cardiaque atteint son pic et une transpiration abondante peut survenir.
  • Phase 4 : La vague de chaleur cède la place à des frissons et des tremblements, alors que le corps tente de se refroidir.

Si les bouffées de chaleur résultent principalement de fluctuations hormonales, divers facteurs peuvent les déclencher ou les intensifier.

L'anxiété, les changements d'humeur, la consommation d'aliments épicés et d'alcool sont de possibles déclencheurs.

La chaleur, la caféine, le tabagisme et l'obésité peuvent également augmenter la probabilité de survenue de ces bouffées.

La race peut aussi influencer la fréquence des bouffées de chaleur.

A lire aussi :  Les merveilles des patates douces pour lutter contre les bouffées de chaleur et la mauvaise humeur ménopausique

Les recherches indiquent que les femmes noires ont 50 % plus de risques que les femmes blanches de présenter des symptômes vasomoteurs comme les bouffées de chaleur durant la ménopause.

La raison précise reste indéterminée, mais les spécialistes soupçonnent un ensemble de facteurs, incluant le stress chronique et les disparités dans les soins apportés.

Bouffées de chaleur nocturnes vs sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes correspondent à une transpiration excessive pendant le sommeil.

Les bouffées de chaleur nocturnes figurent parmi les causes majeures de sueurs nocturnes.

Lorsque c'est le cas, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont en effet similaires.

Il est cependant essentiel de reconnaître que toutes les sueurs nocturnes ne découlent pas des bouffées de chaleur.

Les sueurs nocturnes peuvent aussi être provoquées par d'autres facteurs :

  • L'environnement de sommeil. Une chambre trop chauffée ou le fait de dormir sous de nombreuses couvertures peut vous faire transpirer pendant la nuit.
  • Certains médicaments. Des traitements contre la dépression ou le diabète peuvent engendrer des sueurs nocturnes.
  • Des conditions médicales sous-jacentes. Les sueurs nocturnes peuvent signaler divers problèmes de santé, y compris des troubles de l'anxiété, des troubles du sommeil et certaines pathologies thyroïdiennes.

Pourquoi les bouffées de chaleur sont-elles plus intenses la nuit ?

La nuit, les bouffées de chaleur perturbent davantage, bien qu'elles ne soient pas nécessairement plus sévères.

Votre sommeil est précieux et être réveillé par une vague de chaleur est particulièrement frustrant.

De plus, le changement de température corporelle est plus marqué pendant la nuit.

La température du corps a tendance à baisser légèrement la nuit pour favoriser le sommeil.

Les variations hormonales qui influent sur la température corporelle peuvent donc se faire plus sentir pendant cette période.

Elles semblent plus intenses, surtout si elles perturbent votre sommeil ou vous empêchent de vous rendormir.

Si les sueurs nocturnes surviennent exclusivement la nuit, sans bouffées de chaleur diurnes, il est possible qu'une autre hormone en soit responsable.

Les niveaux de testostérone et de progestérone commencent à baisser dès la trentaine chez la plupart des femmes, ce qui peut entraîner des sueurs nocturnes.

Des études indiquent que la consommation de patates douces pourrait équilibrer les hormones durant la ménopause et aider à maîtriser les bouffées de chaleur.

Comment atténuer les bouffées de chaleur nocturnes ?

Les bouffées de chaleur peuvent être atténuées grâce à des méthodes variées, surtout lorsqu'elles sont plus intenses durant la nuit.

Il n'existe pas de solution infaillible pour les prévenir, mais certaines astuces peuvent réduire les risques et diminuer l'inconfort.

Adoptez une literie adaptée.

A lire aussi :  Ménopause : Quels sont les 9 meilleurs aliments contre les bouffées de chaleur?

Privilégiez des draps en matières naturelles, comme le coton, qui favorisent la respiration de la peau et absorbent l'humidité.

Réajustez la température de votre chambre.

Assurez-vous que votre espace de sommeil soit frais, idéalement entre 18 et 20 degrés Celsius.

Optez pour une tenue de nuit légère.

Des vêtements amples et fabriqués dans des tissus respirants peuvent contribuer à une meilleure régulation de la température corporelle.

Considérez des habitudes alimentaires saines.

Limitez la consommation de mets épicés, de caféine et d'alcool, surtout avant le coucher.

Évaluez les options de traitement hormonal.

Discutez avec votre médecin de la possibilité d'une thérapie hormonale substitutive pour équilibrer les fluctuations hormonales.

Intégrez la relaxation à votre routine nocturne.

Des techniques de relaxation comme la méditation ou le yoga peuvent aider à apaiser l'esprit et à préparer le corps au repos.

Gardez un journal des symptômes.

Notez la fréquence et l'intensité de vos bouffées de chaleur pour identifier les éventuels déclencheurs spécifiques.

Envisagez des remèdes naturels.

Des compléments alimentaires comme la cimicifuga ou le trèfle rouge peuvent être utiles, mais consultez toujours un professionnel de santé avant de les essayer.

Restez hydratée.

Boire de l'eau tout au long de la journée peut aider à réguler la température corporelle.

Explorez les traitements non hormonaux.

Des médicaments tels que les antidépresseurs à faible dose peuvent être prescrits pour atténuer les bouffées de chaleur, sous supervision médicale.

Ces conseils ne garantissent pas l'élimination des bouffées de chaleur, mais ils peuvent grandement contribuer à améliorer la qualité de votre sommeil et à réduire la gêne occasionnée par ces symptômes nocturnes.

Réglez la température de votre chambre à coucher

Un lit douillet peut devenir inconfortablement chaud lorsqu'une bouffée de chaleur survient pendant la nuit.

Pour maintenir une fraîcheur agréable dans votre chambre, il est conseillé de baisser la température ambiante, d'utiliser un ventilateur de plafond et de superposer vos couvertures pour pouvoir les retirer facilement au besoin.

Les spécialistes du sommeil indiquent que la plage de température idéale pour dormir se situe entre 18 et 20°C.

Remplacez votre verre du soir par une tisane

L'alcool et le stress figurent parmi les déclencheurs courants des bouffées de chaleur qui peuvent paraître plus pénibles durant la nuit.

« L'alcool a pour effet d'augmenter la température interne du corps, ce qui peut provoquer davantage de bouffées de chaleur »,

« Et le stress peut aggraver les bouffées de chaleur en raison des changements physiologiques similaires qui surviennent dans votre corps pendant des périodes de tension. »

Ainsi, si votre routine pour décompresser inclut habituellement un verre de vin le soir, envisagez de le remplacer par une tisane qui combat le stress, comme la camomille ou la lavande - une solution deux en un !

A lire aussi :  Le yoga contre la ménopause réduit-il bouffées de chaleur et irritabilité?

Réduisez votre consommation d'aliments en conserve

Des perturbateurs endocriniens se trouvent dans notre alimentation.

Notre régime alimentaire quotidien contient de nombreux éléments qui contribuent à des carences hormonales dès un âge précoce.

Ces perturbateurs interfèrent avec la capacité du système endocrinien à réguler les hormones reproductrices.

Et ces variations hormonales peuvent déclencher des bouffées de chaleur nocturnes.

Pour limiter l'exposition à ces perturbateurs, une des mesures simples est de réduire la consommation d'aliments en conserve.

Privilégiez les alternatives suivantes pour un régime plus sain :

  • Intégrez davantage de légumineuses sèches à vos repas, qui, en plus d'être économiques, représentent une option moins coûteuse que les conserves.
  • Consommez des produits frais. Les fruits et légumes non traités sont exempts de ces substances perturbatrices.
  • Préparez vos propres soupes. Cela vous permet de contrôler les ingrédients et d'éviter les additifs présents dans de nombreux produits en conserve.

Consultez votre médecin

Les bouffées de chaleur, malgré leur fréquence, nécessitent parfois l'avis d'un spécialiste.

Identifier la cause profonde de ces symptômes peut vous permettre de les gérer au mieux.

Votre médecin peut également exclure d'autres conditions sous-jacentes.

"Si vos bouffées de chaleur sont dérangeantes, il est important de consulter," souligne les médecins.

"Il n'est pas nécessaire de souffrir en silence, des traitements sûrs et efficaces existent."

Parmi les options de traitement, on peut envisager :

  • Des changements dans le mode de vie.
  • Une thérapie hormonale.
  • Des médicaments non hormonaux.

Consultation médicale requise

Les suggestions suivantes ne remplacent pas un avis médical professionnel.

Si les bouffées de chaleur perturbent significativement votre quotidien, il est conseillé de parler à votre médecin.

Une évaluation médicale peut aider à déterminer la cause sous-jacente et à trouver la meilleure stratégie de gestion.

Votre professionnel de la santé pourra aussi écarter la possibilité d'autres problèmes de santé.

Pour des méthodes complémentaires afin d'apaiser les désagréments de la ménopause, une consultation médicale reste indispensable.

Avant de vous lancer dans tout plan de traitement, il est essentiel de discuter avec votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram